recents

La méga-panne de Facebook a profité à Twitter, Signal et Telegram

CONCURRENCE Les milliards d’utilisateurs qui n’avaient pas accès à Facebook, Messenger, Instagram ou WhatsApp ce lundi soir se sont dirigés vers des réseaux sociaux concurrents

Les réseaux sociaux Facebook et Instagram ainsi que les messageries instantanées Messenger et WhatsApp ont subi une gigantesque panne ce lundi en fin de journée. Si Mark Zuckerberg a perdu 6 milliards de dollars en quelques heures à cause de cette panne, celle-ci n’a pas fait que des malheureux. En effet, les milliards d’utilisateurs de ces plateformes qui n’ont pas pu les utiliser pendant plusieurs heures se sont dirigés vers des services concurrents, rapporte LCI.

Selon le site de suivi de ce type d’incidents Downdetector, cette panne a été « la plus importante jamais observée » avec pas moins de 5,6 millions de signalements venus du monde entier entre 17 heures 15 et 18 heures 30, heure de Paris. Très vite, certains utilisateurs de ces plateformes ont commencé à se tourner vers la concurrence.

Facebook obligé d’annoncer la panne… sur Twitter

Du côté des réseaux sociaux, TikTok et Twitter ont enregistré une forte affluence lors de la panne. C’est d’ailleurs sur Twitter que Facebook a été contraint d’annoncer cette panne géante, ce qui n’a pas manqué d’amuser le fondateur du réseau social à l’oiseau bleu, Jack Dorsey. Du côté des messageries, Telegram a grimpé cette soirée-là de la 56e à la 5e place des applications gratuites les plus téléchargées aux Etats-Unis, selon le cabinet spécialisé SensorTower.

Signal, une autre application de messagerie, a aussi enregistré une augmentation significative du nombre de ses utilisateurs. Cela se chiffrerait en « millions », d’après les responsables de l’application. Mark Zuckerberg, le patron de Facebook, Instagram, Messenger et WhatsApp s’est excusé en expliquant que la panne avait été causée par un « changement de configuration défectueux » de ses serveurs. Un message qui n’a pas manqué de faire réagir les internautes, parfois un brin moqueurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *