recents

754 vues

ZOOM SUR LES CHAMPIONS AFRICAINS DE L’UFC

Nous traversons actuellement une ère phénoménale, où le talent africain est mis en valeur sur divers domaines d’activités à travers le monde. Et cette révolution est d’autant plus vraie actuellement à l’organisation de combats d’arts martiaux mixtes (MMA) appellée Ultimate Fighting Championship (UFC), dirigée par Dana White. Actuellement, trois combattants, de catégories différentes, d’origine Africaine (Le Nigeria et le Cameroun), sont au sommet de leurs chaînes alimentaires respectives. Kamaru Usman, Israel Adesanya, et Francis Ngannou sont ces combattants exceptionnels de l’UFC, qui ont réussi à se frayer un chemin dans le domaine. Nous vous les presentons.

 

1 – KAMARU USMAN – THE NIGERIAN NIGHTMARE

De son vrai nom Kamarudeen Usman, il est né le 11 mai 1987 à Benin City Nigeria, d’un père Militaire et d’une mère enseignante. Il immigre aux États-Unis à l’âge de 8 ans, où il commence à pratiquer la lutte au lycée. C’est désormais un pratiquant professionnel d’arts martiaux mixtes. Surnommé The Nigerian Nightmare, il combat actuellement à l’UFC dans la catégorie des poids mi-moyens. Il est, depuis le 2 mars 2019, le champion des poids mi-moyens de l’UFC.

Après une séquence de neuf victoires consécutives, Usman a gagné le droit de défier le champion des poids mi-moyens de l’UFC, Tyron Woodley, le 2 mars 2019, lors de l’événement co-principal de l’UFC 235. Il a gagné le combat par décision unanime de devenir le nouveau champion des poids mi-moyens UFC.

 

Le 13 février 2021, il a affronté Gilbert Burns lors de l’UFC 258 et a remporté sa 18e victoires par TKO. Sa prestation a été élue Performance de la soirée.

 

2 – ISRAEL ADESANYA

Israel Mobolaji Temitayo Odunayo Oluwafemi Owolabi Adesanya, couramment appelé Israel Adesanya, né le 22 juillet 1989 à Lagos au Nigeria, est un pratiquant d’arts martiaux mixtes Nigérian naturalisé Néo-zélandais.

 

Il est le vainqueur du tournoi middleweight des contenders du Glory, champion poids lourd-léger et poids lourd et le plus titré du King In The Ring. Il a également combattu en boxe chez les poids lourds-léger. Israel Adesanya devient en avril 2019 le champion par interim des poids-moyens de l’UFC et officialise en octobre 2019.

Il commence sa carrière professionnelle de combattant MMA en mars 2012. Il évolue sans connaître de défaite et termine tous ses combats avant la fin du temps règlementaire. En décembre 2017, il signe avec l’UFC et combat pour la première fois en février 2018.

Invaincu dans la catégorie des poids moyens avec vingt victoires de suite, Israel Adesanya décide d’affronter le champion en titre des poids mi-lourds Jan Błachowicz. Le 6 mars 2021, lors de UFC 259 où il s’incline pour la première fois de sa carrière en MMA par décision unanime.

 

3 – FRANCIS NGANNOU – THE PREDATOR

         

Francis Ngannou est né le 5 Septembre 1986 à Batié au Cameroun. Il vit une enfance compliquée. D’abord à l’aise dans sa scolarité, il rêve plus jeune de devenir architecte, puis avocat à la suite du divorce de ses parents. Cependant, à l’adolescence, il se retrouve contraint de travailler dans une mine de sable située dans sa ville natale et dans des conditions extrêmement compliquées.

Fan de boxe anglaise, et particulièrement de Mike Tyson, le Camerounais veut alors devenir un boxeur lui-même. Il débute ainsi à l’âge de 22 ans dans la ville de Douala, la capitale économique du Cameroun. C’est d’ailleurs avec l’intention d’en faire sa nouvelle carrière qu’il émigre en France en 2013, parmi un flot de migrants, à l’âge de 26 ans. Seul et sans argent, Francis Ngannou vit comme un sans-abri dans les rues de Paris. Il est alors repéré par une association humanitaire nommée La Chorba qui le recueille. Au sein de l’association, il donne un coup de main pour la distribution des repas aux plus démunis.

La salle d’arts martiaux MMA Factory est d’ailleurs voisine de cette association et Francis Ngannou espère alors pouvoir s’y entraîner. Présenté à l’entraîneur principal, Fernand Lopez, par le directeur de l’association, Francis Ngannou impressionne par son physique et Fernand Lopez accepte de lui ouvrir les portes de sa salle gratuitement. Francis Ngannou commence alors à s’y entraîner en arts martiaux mixtes.

Il commence sa carrière en MMA en participant à des tournois en France et en Europe pour diverses organisations. Ses performances lui ont valu le regard de l’UFC, où il débarque en Milieu de 2015.

 

Il enchaîne alors les victoires de 2015 à 2017, parmi lesquelles des victoires de rang contre Velasquez et Overeem, deux anciens champions, ce qui lui confère le droit de défier le champion en titre Stipe Miocic, où il échoue sur le plan technique et perd le combat par décision unanime du jury.

Après un break bien mérité au Cameroun, il reprend les combats à haut rythme, et enchaine ainsi les victoires à une vitesse impressionnante. Ses performances lui ont valu d’enchaîner 4 victoires par K.O. dans ses 4 derniers combats, et ne passe que 2 minutes 30 secondes sur le tatami (cumul des durées de ses 4 derniers combats). Il défie de nouveau Stipe Miocic pour le titre le 27 Mars 2021 et devient ainsi le 1er Camerounais CHAMPION du monde de la division poids lourd de l’UFC, la catégorie la plus prestigieuse de l’organisation.

 

Rédacteur : Thierry NGOH.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *